Une grande variété
Il est possible de distinguer six grandes familles de thé :
les thés verts, les thés jaunes, les thés bleu-vert, les thés blancs,
les thés rouges et les thés noirs.

Histoire d'une légende
Le thé est né en Asie sous le règne de l'empereur Chen Nung en 2737 avant J-C. Une légende de Chine raconte que des feuilles d'un théier sauvage seraient
tombées dans l'eau bouillante de l'empereur lorsqu'il dormait et qu'en se réveillant, assoiffé, il aurait goûté ce breuvage. Le trouvant doux et tonifiant, il aurait
ainsi ordonné la culture de cette plante dans tout le pays.

Un art de fabrication
À l'époque de la dynastie des Tang, les feuilles de thé étaient transformées en briques qui étaient ensuite ramolies et rapées, la poudre qui en résultait était
ensuite jetée dans l'eau bouillante pour obtenir du thé. Il fallut attendre l'époque Ming (1368-1644)
pour que le thé soit infusé comme on le fait aujourd'hui.

XVIIe siècle
Les premières feuilles de thé apparurent en Europe. Ce fût les hollandais qui furent les premiers à exporter le thé et
à en faire le commerce. Pour obtenir du thé, ils imaginèrent de faire valoir en Chine et au Japon des plantes ayant des vertus thérapeutiques, à savoir de la sauge. Ainsi ils échangèrent de la sauge contre du thé à raison
d'une caisse de sauge contre trois caisses de thé.